Les Planches à Musique

Spectacles visuels, burlesques et musicaux

La compagnielogo_pam2

Fondée en 2002, mais existant sans nom depuis septembre 2000, la troupe « les Planches à Musique » a été créée par des élèves de l’École Normale Supérieure de Cachan, à partir de l’idée de trouver une troisième voie entre le théâtre classique et l’opéra. Dans ce sens la troupe a été constituée non seulement de comédiens, mais encore de musiciens, chanteurs, ainsi que de danseurs. Elle s’appuie beaucoup sur les moyens mis à disposition par l’ENS Cachan et sur des partenariats extérieurs d’entreprises ou d’organismes publics (cf. espace « partenaires »).

Actuellement, la compagnie se produit dans une adaptation libre et originale de La Flûte enchantée de Mozart, avec orchestre symphonique, chanteurs lyriques, marionnettes géantes et comédiens, masques et décors.

Anciens spectacles

La comédie-ballet Le Malade imaginaire de Molière en version intégrale et originale a été la première réalisation de la compagnie en 2000-2001. Trop souvent, tant chez les professionnels que chez les amateurs, cette pièce est tronquée des intermèdes musicaux originaux qui représentent malgré tout un tiers de la durée du spectacle. Cette première réalisation a permis de mettre au jour un type de spectacle méconnu et flamboyant. La troupe comprenait quelques 37 participants (12 comédiens, 15 musiciens, 5 chanteurs et 5 membres dans l’équipe technique).

Après ce premier succès, la troupe a décidé de produire, sur proposition de Rémi Moureau, metteur en scène, un spectacle plus intimiste : la tragédie d’Oscar Wilde, Salomé. Accompagnée de musique de scène, notamment de Florent Schmitt, l’idée était de poursuivre notre exploration du théâtre musical. L’orchestre s’est donc transformé pour adopter une formation conforme à la musique du XXe siècle. La troupe évolue vers une structure avec 10 comédiens, 18 musiciens, 8 chanteurs et une équipe technique de 6 personnes.

Si la troupe n’avait pas de nom pour ses précédents spectacles, elle se dote en 2002 d’un nom — « Les Planches à Musique » — rappelant sa spécificité : le monde du spectacle vivant et musical.

En 2003, la troupe s’est orientée vers la comédie de Shakespeare : A Midsummer Night’s Dream (Le Songe d’une Nuit d’Eté), à laquelle ont été adjoint des extraits de l’opéra jumeau de Henry Purcell : the Fairy Queen. Une nouvelle traduction de la pièce est réalisée spécialement pour la troupe. Pour cette nouvelle production la compagnie se composait de 9 comédiens, 12 chanteurs, 16 musiciens et d’une équipe technique de 7 personnes. Pour ce spectacle, l’univers artistique tend à se diversifier en favorisant différentes formes de spectacle vivant, composant ainsi un spectacle global et pluriel mêlant théâtre, musique, chants, danses, théâtre du geste et masqué, mime, théâtre de marionnettes, etc.

Avec ce spectacle, la troupe remporte deux prix lors du festival « Tours de scène » : celui de la meilleure création artistique et le prix d’interprétation masculine pour Frédéric Chautard dans le rôle de Bottom.

Actrice dans les activités artistiques du campus de l’ENS Cachan, la troupe les Planches à Musique a été co-organisatrice du premier festival, à l’époque Inter-ENS, de la culture et des arts : « les sENS de l’art », dont la première édition a eu lieu les 30 avril, 1 et 2 mai 2004.

En 2005-2007, la troupe monte Ubu roi ou les Polonais, d’Alfred Jarry avec la musique de scène de Claude Terrasse. La compagnie reçoit le prix de la meilleur création artistique au festival « Tour de scène » 2006. Ainsi que le Premier Prix National Culture délivré par le CNOUS. La pièce sera montrée 21 fois dans toute la France et notamment au Théâtre du Soleil à la Cartoucherie de Vincennes.

En 2008-2011, la compagnie a joué une libre adaptation de Bouli Miro, de Fabrice Melquiot, accompagné par de la musique baroque improvisée sur des thèmes de Vivaldi, Purcell, et Ortiz, notamment. Cette pièce a donné lieu à des représentations un peu partout en France et a été sélectionné pour représenter l’Ile-de-France au FESTHEA, Festival National de Théâtre Amateur de Joué-lès-Tours.

Ciné-concerts

Parallèlement à ces spectacles, la compagnie a produit des ciné-concerts sur des musiques déjà existantes ou composées spécialement. Des séries de courts-métrages (Chaplin, Buster Keaton, Charles Pathé) ont été mis en musique, ainsi qu’un moyen métrage (Le Cabinet du docteur Caligari de Robert Wiene). La troupe les a d’ailleurs présentés au festival de courts-métrages de Meudon.